Depuis deux ans, les exportations de vins français aux États-Unis battent des records. Si la qualité de la production viticole française et sa renommée expliquent ce succès, un autre élément participe activement au rayonnement des cépages français sur le marché américain : la traduction œnologique ! Comment cet atout peut-il permettre de faire face aux surtaxes douanières américaines récemment mises en place ?

 

Le succès des vins français aux USA se confirme

Au niveau mondial, les ventes de vins et alcools français ont continué de progresser en 2019. Elles confirment ainsi la place de second excédent commercial pour ce secteur, juste derrière l’aéronautique, mais devant les cosmétiques et le luxe.

Le saviez-vous ? Le succès du luxe français à l’export n’est pas une simple légende. Si l’industrie française du luxe est devancée par les vins à l’échelle mondiale, elle reste l’un des secteurs les plus florissants avec une augmentation des exportations françaises de 6,3 % en 2018.

 

Exportations des vins français : un succès mondial en 2019

La Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux de France (FEVS) a donné les chiffres pour l’année 2019 et ils parlent d’eux-mêmes.

Les exportations de vins et spiritueux français dans le monde ont progressé de 5,9 % pour atteindre un chiffre d’affaires record de 14 milliards d’euros :

  • 4,7 milliards d’euros pour les spiritueux soit une augmentation de 8,8 %. Les volumes exportés sont stables avec 53 millions de caisses.
  • 9,3 milliards d’euros pour les vins, ce qui représente une hausse de 4,4 % et 139 millions de caisses exportées.

Les vins de Bourgogne arrivent en tête aussi bien en termes de volume (+ 8,1%) que de valeur (+ 10 %). Les volumes d’exportations des vins de Bordeaux ont reculé de 4,4 % alors que leur valeur s’est maintenue au niveau de 2018.

Du côté des spiritueux, le cognac est le grand gagnant avec une hausse du volume de bouteilles vendues de 6,6 % pour une valeur de 3,4 milliards d’euros (+ 11,5 %).

 

Que penser des bons résultats des ventes de vins français aux États-Unis ?

Sur le marché américain, la production viticole française a remporté une nouvelle fois un franc succès en 2019.

En valeur, les États-Unis sont le premier pays importateur de vins français : l’année dernière, ils ont acheté 1 bouteille sur 5 exportées (contre 1 sur 8 pour le Royaume-Uni). La valeur des exportations de vins et spiritueux français a augmenté de 16 % soit un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros et les volumes ont vu une hausse de 5,5 %.

Par exemple, concernant les spiritueux, les Américains ont acheté presque la moitié du cognac français en volume et en valeur.

Quel que soit l’État (Massachusetts, Washington…) ou la ville (New York, Seattle…), les États-Unis plébiscitent les produits viticoles provenant d’Europe, mais surtout de France. Les vins importés sont majoritairement français. ils ont conquis tout le territoire américain.

Mais ces bons résultats cachent une réalité moins positive : ils auraient été boostés par l’anticipation du relèvement des taxes douanières américaines sur les importations de certains produits européens dont font partie les vins et spiritueux français.

Derrière ces bons résultats, une autre réalité moins positive :

Ces ventes de vins français auraient été boostées par l’anticipation du relèvement des taxes douanières américaines sur les importations de certains produits européens dont font partie les vins et spiritueux français.

 

Les surtaxes douanières américaines : un frein à venir pour les exportations des vins français ?

Imposer 25 % de droits de douane sur les importations de produits agricoles et industriels provenant de l’Union Européenne est la réponse américaine face aux subventions versées illégalement par les États européens à Airbus. Le montant de ces aides publiques s’élèverait à 7,5 milliards d’euros. L’OMC a condamné cette pratique jugée déloyale face à son concurrent américain Boeing et a autorisé le gouvernement de Donald Trump à surtaxer différents produits européens. L’objectif est de récupérer 7,5 milliards de dollars.

Des pertes déjà chiffrées

Cette nouvelle donne a déjà eu conséquences sur les exportations de vins français aux USA :

  • Entrée en vigueur le 18 octobre 2019, l’augmentation des taxes américaines a conduit à un recul de 17,5 % des exportations françaises de vins tranquilles (sans bulles) en bouteille au dernier trimestre 2019. C’est une perte de plus de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires.
  • En novembre 2019, les exportations de vin français vers les États-Unis ont subi une baisse de 44 % par rapport à celles du mois d’octobre. Ce chiffre est à prendre avec précaution car il pourrait refléter le souhait des importateurs de constituer des stocks avant la mise en application des taxes.

 

Quels sont les vins concernés par les surtaxes américaines ?

Les surtaxes douanières aux États-Unis ne concernent que les produits viticoles européens suivants :

  • Vins français et espagnols tranquilles (non effervescents) avec un degré d’alcool inférieur ou égal à 14 % et un conditionnement inférieur à 2 litres. Les vins italiens sont épargnés.
  • Spiritueux allemands, italiens, britanniques et irlandais. Le cognac français n’est pas surtaxé.

Pour le président américain, ces sanctions douanières sont d’autant plus justifiées que les taxes appliquées sur les importations de vins californiens en France (les mêmes qu’en Europe) sont élevées.

Bon à savoir : selon la Commission américaine du commerce international, jusqu’à présent, la taxe à l’importation de vins européens aux États-Unis allait de 5,3 cents à 12,7 cents par bouteille de 75 cl selon leur nature et leur degré d’alcool. Les vins américains importés en Europe sont soumis à une taxe de 11 à 29 cents par bouteille selon le Wine Institute, le représentant des intérêts du secteur vinicole aux États-Unis.

La FEVS ne cache pas son inquiétude face aux augmentations douanières qui touchent le secteur sur le marché américain.

Les résultats exceptionnels de 2019 démontrent l’intérêt des Américains pour les vins français. Mais avec ces surtaxes douanières, l’avenir est incertain. Les producteurs et exportateurs français doivent ainsi miser sur la valorisation de leurs vins à travers une communication efficace, pensée pour les Américains. L’enjeu : continuer de susciter l’intérêt malgré l’augmentation des prix.

Au cœur du programme de communication et de promotion pour le marché US : la traduction œnologique qui devient un atout incontournable.

 

Traduction œnologique : un atout indispensable pour exporter du vin français

Pour exporter des vins français aux États-Unis et dans le reste du monde, il est impératif de recourir à la traduction. Mais attention à ne pas la confier à un traducteur non initié à la viticulture !

Chaque cépage a ses spécificités. La traduction œnologique doit restituer toutes les nuances de la production française. La terminologie ne sera pas la même pour présenter un simple vin rosé, un grand cru comme le Château Mouton Rothschild, un Cabernet Sauvignon ou un pinot noir ! Ce secteur nécessite l’intervention d’experts en traduction et en œnologie.

Faire appel à une agence spécialisée en traduction œnologique est la clé pour présenter les subtilités des vins français aux amateurs des pays ciblés et assurer le succès des exportations :

  • L’équipe de traducteurs est sensibilisée aux saveurs des vins du monde entier pour mieux cerner les spécificités des vins français. Elle est composée d’experts en œnologie qui connaissent la terminologie spécifique au secteur viticole pour y avoir acquis une expérience de terrain. Les techniques de viticulture et de vinification n’ont aucun secret pour eux. Ils ont une connaissance pointue du matériel utilisé, des pratiques vitivinicoles, des processus de production, du produit fini… Ils maîtrisent la traduction et la localisation des textes sources quelle que soit leur technicité.
  • Ces traducteurs spécialisés en œnologie sont des linguistes qui maîtrisent toutes les subtilités de la langue source puisqu’il s’agit de leur langue maternelle. Ils savent valoriser dans la langue cible les nuances des cépages, comme les notes de dégustation, pour restituer les arômes et l’histoire de chaque terroir. Ils participent activement au rayonnement des vins et spiritueux français à l’international.

Si les ventes de vins français sont fragilisées sur le marché américain, il reste une carte à jouer aux exportateurs pour promouvoir les cépages et terroirs de France aux États-Unis et dans le reste du monde. La traduction œnologique réalisée par une agence spécialisée dans ce domaine est un atout qui fait la différence sur la scène internationale et accompagne le succès des vins français à l’export.

Get in touch


600 Congress Ave
Flor 14 Blog C,
Austin,Tx 78965


09876 768 66
09875 788 889


your@mail.com
name@domain.com

Say Hello.