L’industrie de la cosmétique française et en particulier le segment de la parfumerie, ne s’estompe pas. Les grands noms du luxe continuent leur conquête du monde et d’embaumer les individus.

Eaux de parfum, eaux de toilette et eaux de Cologne, les fragrances ne cessent de se diversifier et gagner des parts de marché à travers le monde. Voyons dans cet article les opportunités qui s’offrent à la parfumerie française pour maintenir sa lancée.

 

Le prestige de la Parfumerie française dans le monde

Des maisons de renom

Lorsqu’il est question de prestige et de luxe, la France tire avec grâce son épingle du jeu. Les parfums issus des grandes maisons de haute couture françaises Guerlain, Chanel et Dior se positionnent à la tête des marques les plus vendues.

Le saviez-vous ? En 2018, les exportations françaises de parfums et cosmétiques ont dépassé la barre des 14,5 milliards d’euros.

Source : FEBEA (Fédération des Entreprises de la Beauté)

À vrai dire, la parfumerie ne connaît pas la crise, bien au contraire, il semblerait même que la demande soit favorisée par l’accroissement des populations et l’augmentation des revenus. Aujourd’hui, en ces temps de crise on dépense relativement plus d’argent en bien-être, on observe alors un effet “rouge à lèvres” dans la consommation des individus. C’est-à-dire ? Dans l’ensemble, dans un tel contexte les consommateurs accordent plus d’importance à prendre soin d’eux et privilégient une consommation dédiée à leur plaisir.

Il faut dire que l’offre est aussi de plus en plus séduisante, ciblée et personnalisée. Ainsi les cosmétiques masculines, les compositions naturelles et bio, les fragrances élaborées sur mesure… font leur entrée sur le marché, pour envoûter tout un chacun.

« La cosmétique française continue de jouer un rôle phare dans le monde entier. Admirée pour son excellence, elle innove plus que jamais pour répondre aux nouvelles quêtes de bien-être des consommateurs : sur la qualité et la sécurité des formulations, la personnalisation des produits et l’engagement environnemental »souligne Patrick O’Quin, Président de la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA).

Le saviez-vous ? Selon une étude menée en 2018, les prévisions du marché du luxe projetaient 4 % à 5 % de croissance par an d’ici 2021, notamment grâce à l’innovation et à la personnalisation des produits.Source : Bain et company

 

Le succès de la parfumerie française à l’international

C’est en Europe de l’Ouest que les parfums font le plus sensation. Les Européens sont des consommateurs friands de beauté et usagers quotidiens de parfum.

En Union européenne, les exportations françaises vont bon train avec une hausse de 4,5 %. Les principaux marchés de la zone sont l’Allemagne et le Royaume-Uni, suivis par l’Espagne avec + 8,5 % et l’Italie +7,2 %.

Au plus grand plaisir des marques, se parfumer devient une tendance qui se diffuse de plus en plus au-delà de la sphère européenne séduisant notamment l’Asie et l’Amérique. Ainsi, les exportations vers l’Asie continuent également de progresser avec plus de 20% des produits français expédiés, représentant plus de 2,6 milliards d’euros :

  • Russie + 17,8 %.
  • Chine +22,7 %
  • Singapour +24 %.
  • L’Amérique du Nord + 6,8 % d’exportations, + 5,7 % aux États-Unis.

La France, en tant que premier pays producteur de parfum européen se distingue en raison de sa culture du luxe et du prestige. Si les chiffres sur l’hexagone sont en léger recul, il n’empêche que l’export soit une excellente opportunité.

Rien qu’en 2017, les exportations françaises de parfums et cosmétiques enregistraient un chiffre d’affaires à hauteur de13,6 milliards d’euros, ciblant majoritairement les marchés allemand et américain. Tout porte ainsi à penser qu’un tel succès à l’étranger offre encore de belles perspectives.

 

Le développement international des fragrances françaises : un avenir prometteur

Les sources de l’empire des produits cosmétiques français et a fortiori de la parfumerie sont loin de tarir. Pour continuer son essor sur le long terme, les parfums français peuvent compter sur certaines pistes porteuses.

 

Miser sur la vente en ligne

Qui dit digital dit possibilités illimitées de diffusion à l’international. Le digital a ouvert un levier incroyable pour le secteur de la parfumerie, le terrain numérique, propice au déploiement d’une stratégie marketing multicanal et offrant de belles opportunités pour concevoir une image de marque qualitative et fédérer une communauté. Pour cela, il est donc impératif d’envisager l’accès des sites e-commerce en version multilingue et assurer ainsi une expérience client adaptée à chaque consommateur.

 

Développer la parfumerie durable

C’est un fait, la population est à présent sensibilisée à la nécessité de préservation environnementale. Les marques de parfums ont notamment bien noté la prise de conscience des consommateurs et doivent se montrer exemplaires quant à leur processus de fabrication. Pour répondre à cette exigence, elles s’emploient à élaborer une offre “green”, éco-responsable de l’acheminement des matières premières naturelles au packaging du produit fini.

A lire aussi : 10 Bonnes pratiques pour développer sa marque de cosmétique

 

Cibler les pays porteurs

La Chine et le Japon étant respectivement le deuxième et le troisième marché mondial de cosmétique, l’Asie semble un marché pertinent et intéressant.

Nos 5 conseils pour conquérir le marché chinois

Les freins à l‘exportation sont nombreux – notamment concernant la réglementation des produits de beauté, l’adaptation culturelle, et la traduction – mais le jeu en vaut la chandelle. Les services d’agence de traduction spécialisée en luxe et beauté favorisent l’accès réussi à l’international et le développement des marques en place.

Voici les avantages clés d’une traduction d’expert pour l’internationalisation des marques de cosmétique : Comment réussir l’internationalisation d’une marque cosmétique

 

L’avenir de la Parfumerie et des produits de beauté parfumés est encore florissant. Malgré un contexte économique trouble le secteur de la beauté reste une ligne de dépense désirée par les consommateurs. Le charme à la française maintient une réputation prestigieuse et son influence ne cesse de s’étendre. Garantir l’image de marque de ces produits de luxe auprès des consommateurs étrangers est alors primordial pour les créateurs de parfum. En ce sens, depuis 1992 l’agence de communication éditoriale Beauty words s’est spécialisée en rédaction et traduction multilingue luxe et beauté aux côtés des entreprises de renom (Yves Saint Laurent et Cosmetic Valley, Rituals, Lancôme, LVMH…) en proposant notamment le japonais et le russe, en plus de toutes les langues d’Europe courantes.